Que faut-il penser de la pilule amaigrissante ?

Que votre objectif soit celui de perdre du poids, de manger moins ou de prendre du muscle, il est important de bien savoir s’y retrouver parmi les nombreuses pilules amaigrissantes qui promettent des miracles.

Il est reconnu qu’une alimentation équilibrée et l’activité physique aident à perdre du poids et à baisser le taux de mauvais cholestérol LDL.

Bien qu’aucune pilule amaigrissante ne soit réellement indispensable si vous avez une volonté de fer pour atteindre votre objectif, elle est un allié pour certaines personnes. Alors, faisons le point sur ces pilules. 


pilule amaigrissante

              Crédits photo: Steven Depolo]
www.flickr.com/photos/stevendepolo/

 

Comment bien choisir sa pilule amaigrissante ?

 Plusieurs facteurs doivent être pris en compte lorsque vous choisissez une pilule pour maigrir. Il faut d’une part s’assurer que vous avez une très bonne santé générale sans antécédents médicaux qui pourraient causer des effets indésirables.

D’autre part, l’efficacité et la fiabilité du produit doivent être prouvés par des études et des certificats à l’appui. Par ailleurs, prenez en compte son prix mais aussi l’absence d’effets secondaires gênants ou dangereux.

Heureusement il existe des pilules amaigrissantes sûres et cliniquement testées qui pourront vous aider à perdre du poids. On distingue 3 groupes principaux : les capteurs de graisse (notamment le XLS Medical ou l’Agufen 10), les coupe-faim (par exemple le Hoodia Gordonii et le labo XLS) et les brûle-graisses (comme le Capsiplex et le Capsimax).

 

Que penser de la pilule amaigrissante capteur de graisse ?

 Les bloqueurs de graisse empêchent notre organisme d’absorber un certain pourcentage des graisses contenues dans l’alimentation.

Lorsqu’ils sont pris au moment des repas, ces capteurs s’attirent et se combinent pour s’allier et détruire les graisses présentes dans l’alimentation, notamment les viandes grasses, les aliments frits et les gâteaux.

 

Que penser de la pilule amaigrissante coupe-faim ?

 Ces produits agissent en manipulant les hormones et les processus chimiques dans le corps en envoyant au cerveau un message de satiété.

Les pilules à base d’algues (l’agar-agar) ou de mucilages (konjac) permettent d’absorber entre 50 et 100 fois leur volume d’eau. C’est-à-dire que lorsqu’elles sont consommées avant le repas, elles gonflent dans l’estomac et coupent la sensation de faim.

 

 Que penser de la pilule amaigrissante brûle-graisses ?

 Ces produits favorisent le déstockage calorique en activant la fonte de la graisse présente dans les cellules.

La caféine contenue dans les gélules à base de guarana, de maté ou de thé vert augmente le rythme cardiaque et la température du corps, permettant ainsi à notre métabolisme de brûler plus de calories aussi bien au repos qu’en cas d’activité physique.

 

Et que penser des diurétiques à base de plantes ?

 Notre corps doit contenir entre 50 et 60 % d’eau. Or, s’il y en a plus, cela veut dire que vous faites de la rétention d’eau et que vous la stockez dans votre organisme. Les produits draineurs sont légers, naturels et offrent de bons résultats.

Choisissez des plantes à base de fenouil, de chicorée, d’artichaut ou de vigne rouge. Ces produits s’achètent en pharmacie mais il est important de toujours consulter votre médecin au préalable car ils peuvent provoquer une déshydratation, une chute de tension, une fatigue permanente ou encore des vertiges.

 Ces pilules sont pour la plupart disponibles en vente-libre mais il est recommandé de demander conseil à votre médecin ou pharmacien afin de bien choisir celle qui vous convient. Enfin, une pilule amaigrissante doit être utilisée de manière raisonnable, dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée et d’un mode de vie sain. 

 

Votre régime ventre plat en 11 habitudes alimentaires

Si vous avez essayé tous les exercices d’abdos sans atteindre les résultats souhaité, faites maintenant cette séance d’entraînement qui a prouvé des résultats, accompagné par le régime ventre plat qui vous rendra sexy dès cet été !

Votre solution ventre plat est enfin là. La vidéo ci-dessus regroupe les exercices essentiels qui garantissent de faire sauter la graisse de votre ventre sans douleur et qui fonctionne pour les hommes et les femmes.

Nous les avons associés a des stratégies de régime hyper-puissante. Les conseils ci-dessous vous conduiront à une perte de poids rapide et va transformer votre bouée en tablettes saillante. Faite les exercices de la vidéo, accompagnés de ces 11 habitudes alimentaire quotidienne et vous obtiendrez le ventre tonique et ferme que vous désirez.

1. Manger cinq ou six repas

Malgré ce que disent les experts en nutrition, de nouvelles recherches vous disent constamment autre chose. Beaucoup de gens consomment encore l’essentiel de leurs calories dans deux ou trois gros repas par jour, souvent en ne mangeant rien du tout entre les deux, dans le but de mincir.

Bien sûr, vous pouvez perdre du poids en réduisant vos calories sur 3 repas, mais vous ne ferez pas en sorte que votre corps brûle les graisses plus efficacement, ce qui est essentiel à la perte de poids à long terme.

Un repas nutritif ou une collation environ toutes les trois heures maintient le taux de glycémie stable, nourrit votre corps en un flux constant de nutriments nécessaires qui vous aide à contrôler les envies de friendises et de mauvaises graisses.

Elle conduit également au stockage de glycogène plus efficace dans les tissus hépatiques et musculaires, assurant que votre corps ne puisera pas dans les muscles comme source d’énergie pendant vos séances d’entraînement.

Donc, assurez-vous d’étaler des mini-repas. Si vous avez du mal à intégrer des repas supplémentaires au travail, préparer la nourriture à l’avance que vous pourrait réchauffer ou manger froid. !

2. Ne laissez pas la faim vous guider

Le corps humain est un peu déroutant : au moment où il vous dit qu’il a besoin de nutriments, il est déjà déficient. En fait, ces affres de la faim sont les derniers efforts de votre corps pour vous convaincre de manger.

Restez en avance sur la courbe en mangeant avant que votre estomac ne commence à grogner. Si vous êtes pressé par le temps, considérer les points suivants : un repas peut se composer de 100 grammes de poulet, une petite pomme de terre cuite et une salade, qui peut être faite la veille et ont besoin d’un temps de préparation minimal.

Vous pouvez tout simplement manger des barres de nutritions à faible teneur en sucre, mais assurez-vous quelles soient assez riche pour remplacer un repas, ou bien encore un petit shake de protéines et une banane.


3. Identifier vos besoins en protéines

Combien de protéines sont suffisantes ? Si vous travaillez de 9 à 5 dans un bureau et que vous vous déplacez en voiture, la protéine n’est pas un problème.

Mais pour quelqu’un qui est sportif et s’entraîne régulièrement, absorber suffisamment de protéines est essentiel pour perdre de la graisse et renforcer sa masse musculaire. Votre pari le plus sûr est d’obtenir entre 0,8 et 1 gramme de protéines pour 1 kilo de masse maigre.

Lors de ce calcul, prenez le poids que vous voulez atteindre, surtout si vous avez plus de 10 kilos de surpoids. Par exemple si votre poids idéal était de 77 kilos, multipliez ce nombre par 0,8 gramme : vos besoins journaliers en protéines se révèle être de 61, 6 grammes, ce qui correspond à 12 grammes environ de protéines par repas (à cinq repas par jour). Cela correspond à peu près à une petite boîte de thon à l’eau ou quatre tranches de viande de dinde.

 

4. Consommer des protéines à chaque repas

Lorsque vous mangez, votre taux métabolique est relancé, et c’est la protéine qui le stimule le plus. Le poulet, la dinde, le boeuf, les blancs d’œufs et le fromage blanc sont quelques-uns des meilleurs choix que vous puissiez faire pour une nutrition maximale.

La protéine est également essentielle à la construction musculaire, et plus de muscle vous avez, plus efficacement votre corps va brûler la graisse que vous avez a perdre. Et ne pas oublier le petit déjeuner !

Les muscles brûlent des calories, même au repos. Et par conséquent, la graisse. Donc, la dernière chose que vous voulez lors de votre perte de poids, c’est la perte de tissu musculaire.

Vous pouvez minimiser cette perte en obtenant suffisamment de protéines a des moments précis durant la journée. Et pour faire travailler cette protéine au maximum pour le renforcement musculaire de votre corps, lever des poids régulièrement.

5. Régler vos apports en protéines

Gardez une trace de vos apports pour un mois ou deux et puis faire des ajustements, car les calculs de protéines que nous avons ici ne sont que des lignes directrices.

Si votre perte de graisse a atteint un plateau et ne souffrez pas de syndrome de surentraînement, paradoxalement trop de temps à la gym va ralentir votre processus de brûlage des graisses et diminuer un peu l’action des protéines.

Si vous avez pris un peu de graisse, diminuez légèrement. Il ne devrait pas y avoir besoin d’aller au-delà d’un gramme de protéines par kilo de masse maigre.

 

6. Diversifier vos glucides

Lors de la planification des repas, vous pourriez être tenté de vous en tenir à des sources familières de glucides. Mais votre système fonctionne mieux quand vous le surprenez, alors ne vous laissez pas prendre par la routine.

Variez le plus possible vos sources de glucides, même certains sucres simples, sont bons pour les athlètes..

Gardez à l’esprit, que ce pas une raison pour se gaver de céréales ou de friandises. Les aliments comme les pommes de terre, le riz brun, les pâtes et les légumes devraient constituer l’essentiel de vos glucides.

En règle générale, vous ne devriez pas consommer plus de deux ou trois grammes de glucides par kilo de poids corporel.

Beaucoup de gens consomme beaucoup trop de glucides, en les pensant «sûr» tout simplement parce qu’ils sont faibles en gras.

Mais votre système ne discrimine pas : il stocke les calories, que ce soit en excès de protéines, matières grasses ou glucides qui se transforme en graisses.

7. Alternez les quantités de glucides

Une fois que vous avez déterminé vos besoins quotidiens en glucides, le but est de manger des quantités égales de glucides à chaque repas.

Cette approche fonctionne très bien dans la phase précoce d’un plan de perte de poids, car il entraîne votre corps à attendre à une certaine quantité de nutriments essentiels selon un horaire régulier.

Mais au fil du temps, votre corps va atteindre l’homéostasie, ce qui signifie qu’il va s’adapter à cette configuration et travailler juste assez pour maintenir son équilibre actuel de masse maigre et de réserves de graisse. Pour continuer à perdre du gras, vous devez continuer l’adaptation.

 

8. Choquez votre corps

En supposant que vous n’êtes pas diabétique ou sujet à des épisodes hypoglycémiques, une autre façon de ne pas habituer votre corps à une routine est de limiter l’apport en glucides (environ 125 grammes par jour) pendant 48 heures tous les deux ou trois semaines.

Votre corps va chercher des sources d’énergie alternatives, casser son rythme et stimuler le métabolisme. Parce qu’il a été appauvri en glycogène , votre corps va rapidement utiliser les glucides nécessaires à l’énergie lorsque vous reviendrez à des niveaux normaux.

Ne pas limiter l’apport en glucides pendant plus de quelques jours ou ne pas prendre moins de 125 grammes par jour. Les fonctions cardiaques et cérébrales ont besoin des glucides.

L’appauvrissant en sucre peut vous rendre léthargique, la tête brumeuse, essayez donc cette phase le week-end quand vous n’êtes pas soumis au stress.

 

9. Buvez

Votre corps ne peut pas changer efficacement les glucides en énergie, sans suffisamment d’eau. Et, vous ne pouvez pas apporter d’acides aminés essentiels au tissu musculaire sans suffisamment d’eau. Non seulement vos séances d’entraînement seront plus dures, mais le manque de liquide dans votre corps sera également une entrave à la dégradation des graisses.

Ne pas attendre jusqu’à ce que la soif signale la première étape de déshydratation, ce qui signifie qu’il est déjà trop tard. Vous devez rester hydraté. Buvez souvent toute la journée, et en particulier avant et pendant une session d’exercices. Essayez de boire au moins 10 verres d’eau par jour.

 

10. Dès le réveil

Votre premier repas quand vous vous réveillez et après avoir travaillé doit contenir vos plus grands apports en glucides de la journée.

Les réserves de glycogène de votre corps sont épuisées quand vous vous réveillez ; les reconstituer rapidement est crucial pour le fonctionnement physique et mental. Une séance de musculation intense épuise les réserves de glycogène.

Consommer un mélange de glucides simples et complexes avec une protéine dans les 60 minutes après une séance d’entraînement pour restaurer votre énergie et assurer une récupération musculaire à long terme.

 

11. Fin de journée

Votre dernier repas (ou deux, si vous mangez plus souvent) de la journée devrait contenir des protéines plutôt que des glucides typiques à combustion lente comme les pâtes.

Les glucides que vous consommez ne devraient être que des aliments moyen en fibres tels que les concombres, les salades vertes à feuilles, les tomates et les asperges à la vapeur.

D’autre part, ce type de glucides riche en eau, vous permettent de maintenir des niveaux relativement suffisants d’eau pendant la nuit puisque vous ne pouvez pas boire pendant que vous dormez.

Voici une astuce bonus : prenez l’habitude de manger du poisson dans le cadre de votre dernier repas de la journée. Le poisson représente un repas plus léger, et il est un bon moyen pour reconstituer les acides aminés tout en obtenant des acides gras essentiels. Le poisson est sain ainsi, il est recommandé au moins deux portions de poisson gras (comme le saumon et le thon) par semaine.